| mes éditeurs

J’ai fait des livres chez plusieurs éditeurs, le plus souvent en Belgique et à trois reprises en France. Les Eperonniers, qui n’existent hélas plus, sont le premier éditeur à m’avoir fait confiance, en publiant dans la collection Feux, dirigée par Liliane Wouters, Le Séismographe puis Alexandre Kosta Palamas. Grâce à Alain Bosquet, Les Editions Le Cherche Midi ont accueilli mon Force d’inertie. J’ai aussi publié à l’Arbre à Paroles : Desperados dans la collection If que dirige Antoine Wauters et trois autres recueils de poèmes réunis sous le titre Mesures du possible (Ciseaux carrés, Un danseur évident et Une quarantaine). Aux Editions de la Différence, également à l’arrêt, il y a eu, dans la collection Clepsydre, J’arrive à la mer et Le Sens de la visite. Le Castor Astral, sous le titre Tout emporter, a édité un choix de mes poèmes de 1988 à 2008. Espace-Nord a réédité Dés d’enfance, suivi du Séismographe et d’Alexandre Kosta Palamas. Chez Maelström, David Giannoni m’a donné l’occasion de publier trois fois dans la collection Bookleg, la fameuse collection de livres à 3 €uros, d’abord Mademoiselle Grand et Monsieur Belle, puis 374 marches et le texte du spectacle de la Compagnie du Caniveau Et pendant nos silences. Aux éditions Tétras-Lyre, Primaëlle Vertenoeil a édité coup sur coup la Traversée des habitudes et Un Coeur lent. Et enfin, c’est l’Atelier Pur Porc qui a réalisé J’arme l’oeil.