| Le sens de la visite [2008]

Le sens de la visite
Le sens de la visite, Paris, Éditions La Différence, Collection clepsydre, 2008, 90 pages

Le Sens de la visite est déjà le dixième recueil du poète liégeois Karel Logist. En prose ou en vers, il observe ses contemporains ou se décrit lui-même, tantôt avec une lucidité qui peut aller jusqu’à l’ironie, mais le plus souvent avec tendresse et compassion. Solitude, dérive et vibration des sentiments, espérance et désir : une demi-teinte permanente, une fêlure musicale baignent ces poèmes profonds et légers comme la vie. Celui dont le premier livre s’intitulait Le Séismographe persiste à tracer les hauts et les bas de notre existence, dans un de ses meilleurs recueils. » (Gérald Purnelle, Divertimento, 2008)

Il s’agit d’un ensemble de quatre recueils, une symphonie en quatre mouvements en « vas-y » majeur sur un arrière fond mineur. Si les quatre mouvements sont d’une tonalité différente, on y retrouve, il est vrai, parfois seulement de manière latente, cette soif de vivre sa vie en compagnie de l’autre, des autres, dans une constante confrontation du rêve et de la réalité. Un rêve qui doit composer avec la réalité, une réalité qui ne peut survivre que par le rêve. C’est la vie au quotidien faite de tendresse, de complicité, de certitudes, de mises en question, de doutes, parfois douloureux. C’est un constat de notre fragilité, de notre précarité, mais aussi de notre unicité, de notre dignité avec en arrière toile la question du sens de cette vie qui nous est tombé dessus et que nous devons assumer, chacun à sa manière dans un monde quelque peu difficile à apprivoiser, à gérer. Ce sont des textes narratifs, simples, sobres, discrets, riches d’émotions et de significations. Robert Schaus, Krautgarten, 2008.